Néphrectomie partielle coelioscopique robot assistée 

Le traitement de première intention du cancer du rein est chirurgical.

 

La néphrectomie partielle est le traitement de référence, dès lors qu’elle est techniquement possible, consistant à l’exérèse de la tumeur en conservant le rein :

 

La néphrectomie partielle à ciel ouvert s’est largement affirmée ces vingt dernières années comme le traitement de référence des petites tumeurs rénales (≤ 4 cm) avec des résultats oncologiques comparables à ceux de la néphrectomie radicale, tout en ayant l’avantage de préserver une partie de la fonction rénale, avec impact favorable sur les risques cardio vasculaires et la survie globale.

 

Plus récemment, l’indication à la néphrectomie partielle a été étendue à des tumeurs allant jusqu’à 7 cm de grand axe

 

La voie laparoscopique a des résultats oncologiques équivalents, avec une morbidité réduite et une durée d’hospitalisation plus courte qu’après une chirurgie identique par voie ouverte.

 

La néphrectomie partielle laparoscopique avec assistance robotisée est une technique émergente qui associe les avantages mini-invasifs de la chirurgie laparoscopique à ceux des techniques de la robotique (vision en 3D et dextérité instrumentale).

 

La chirurgie robotique s’est avérée au moins aussi efficace que la chirurgie ouverte en termes de résultats oncologiques et fonctionnels, tout en étant moins invasive que cette dernière

 

L’intervention robotique nécessite de réaliser une dissection hilaire et tumorale précise, ainsi qu’une suture rapide et étanche du parenchyme rénal, tout en visant un temps d’ischémie chaude minimal.

 

La mobilité intracorporelle des instruments laparoscopiques robotiques et la vision en 3D facilitent la dissection tumorale et la suture endocorporelle du lit tumoral et des berges de résection.

 

La difficulté est representée par la taille de la tumeur, la localisation. La tumorectomie est particulièrement délicate en cas de tumeur posterieure et intra parenchymateuse.

https://www.youtube.com/watch?v=8HiNC4f3yhg&t=136s