Troubles urinaires de l'homme

La gène urinaire (ou dysurie), les envies fréquentes d’uriner (pollakiurie) de jour comme de nuit, les envies pressantes d’uriner (impériosités) chez l’homme, de 50 ans et plus, sont majoritairement liés à la présence d’un adénome de prostate, tumeur bénigne de prostate.

 

Bien sûr, il existe d’autres causes qu’il faudra rechercher à ces troubles obstructifs urinaires (sténose de l’urètre, maladie du col vésical, neuropathie, cancer de prostate, etc.…) ou à ces troubles irritatifs urinaires (hypersensibilité vésicale, infection urinaire, polype de vessie, syndrome d’apnée du sommeil, diabète, neuropathie, etc…).

Traitements

Il existe des médicaments qui améliorent les symptômes d’adénome de prostate, principalement la phytothérapie (plantes), les alpha bloquants, et les traitements à visée hormonale (alpha réductase). On utilise également des anti-cholinergiques, en cas d’irritation prédominante.

Interventions chirurgicales

La chirurgie de l’adénome de prostate est l’intervention urologique la plus réalisée par les urologues, quelle que soit la technique utilisée (résection endoscopique de prostate, énucléation laser, adénomectomie prostatique par chirurgie ouverte, vaporisation laser, etc…).

 

La chirurgie est indiquée en cas de gène importante, qui résiste aux traitements médicamenteux, ou en cas de complications (rétention aigue d’urine, prostatite aigue, calcul de vessie, résidu post mictionnel, hématurie répétées).